Le cofondateur de Mozilla, Brendan Eich, a lancé mercredi 20 janvier une toute première version d’un nouveau navigateur baptisé Brave avec pour objectif de s’attaquer à la pub, ou tout du moins à certaines formes de publicité en ligne, qui collectent des données sur les internautes et ralentissent le chargement des pages Web.

Le navigateur Brave veut trouver l’équilibre entre le confort des utilisateurs et la survie financière de nombreux sites Internet gratuits. L’idée consiste à bloquer les pubs qui suivent l’internaute à la trace et à les remplacer par des annonces plus respectueuses de la vie privée.

Brave n’est pas un organisme à but non lucratif. La start-up compte gagner de l’argent en créant son propre réseau d’annonceurs et en prélevant une commission de 15 %

L’idée de départ semble plutôt bonne. Brave promet de bloquer « tous les systèmes de tracking et les publicités intrusives ». A la place, le navigateur dresse une charte stricte de ce qui est acceptable... 

Affaire à suivre !